Déodat Roché, philosophe et historien du Catharisme

Au cœur du village se trouve la maison natale de Déodat Roché. Né le 13 décembre 1877,  il s’intéresse très tôt à la spiritualité. Initié tout d'abord par son premier guide intellectuel et moral, son père, il suivra au cours des ans différentes formations ésotériques. 

Bouddhisme, Ordre martiniste, Eglise Gnostique, Franc-Maçonnerie, Anthroposophie.

Licencié de droit et de philosophie, il devient magistrat jusqu'en 1943, lorsque  le gouvernement de Vichy le radie du barreau car il "s'occupe d'histoire des religions et de spiritisme".

Il se retire alors dans son village natal où il devient maire. Honoré pour son action de résistant, il est élu conseiller général du canton de Couiza en septembre 1945 comme candidat de la Résistance et du Parti Radical. En 1949, il refuse de se représenter afin de se consacrer aux études cathares.

Découvert en 1897, le catharisme devient l'un des deux grands thèmes qui accompagnent Déodat Roché toute sa vie.

Suite au premier congrès d'Ussat-les-Bains en 1948, il crée les "Cahiers d’Etudes Cathares" en 1949.

En 1950 ,il fonde la "Société du Souvenir et des Etudes Cathares".

Ces deux entités morales forment, pendant des années, les seules structures de recherche sur le catharisme.

Déodat Roché reste le principal maître d’œuvre de ces organismes jusqu’à sa mort, le 12 janvier 1978, à Arques dans sa maison natale.

En mémoire de l'enfant du village, sa maison vous accueille afin de découvrir l'homme, ses études et ses messages qui sont plus que jamais d'actualités.

Ouverte tous les jours de 14h à 18h,  du 15  juin au 15 septembre.

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now